Rachat de Twitter : des milliers d’internautes migrent vers une alternative open source

De nombreux utilisateurs de Twitter n’apprĂ©cient pas la stratĂ©gie d’Elon Musk. À la suite du rachat, une foule d’internautes a d’ailleurs dĂ©cidĂ© de quitter le rĂ©seau social en direction d’une alternative dĂ©centralisĂ©e et open source : Mastodon.

Twitter a un nouveau propriĂ©taire – et ça change tout ? Au terme de longues nĂ©gociations, Elon Musk a pris le contrĂŽle du rĂ©seau social. EntourĂ© de proches de confiance, le milliardaire s’est retranchĂ© dans une salle de confĂ©rence au sein des locaux de Twitter, Ă  San Francisco, pour dĂ©finir le futur de l’entreprise.

Depuis, Elon Musk a multipliĂ© les dĂ©cisions controversĂ©es. AprĂšs avoir licenciĂ© les dirigeants et mis la pression sur les employĂ©s, il s’est attaquĂ© au fonctionnement du rĂ©seau social. L’entrepreneur a annoncĂ© l’arrivĂ©e d’un abonnement payant, qui comprend le badge de certification. Bien dĂ©cidĂ© Ă  transformer la plate-forme de fond en comble, Musk s’est aussi engagĂ© Ă  assouplir la modĂ©ration des contenus, qu’il juge trop stricte, et Ă  dĂ©bloquer certains des utilisateurs bannis.

Quitter Twitter pour Ă©chapper Ă  Elon Musk


Les changements promis par Elon Musk suscitent l’inquiĂ©tude de nombreux internautes. OpposĂ©s Ă  la stratĂ©gie affichĂ©e par le milliardaire, et Ă  son idĂ©ologie libertarienne, ils sont nombreux Ă  envisager de quitter Twitter. Certaines personnalitĂ©s ont d’ailleurs dĂ©jĂ  indiquĂ© leur dĂ©part en guise de protestation. C’est le cas de Marie Peltier, une chercheuse belge spĂ©cialiste du complotisme :

« Le prix Ă  payer sur ce rĂ©seau Ă©tait dĂ©jĂ  Ă©levĂ©. Si un soutien direct de l’extrĂȘme droite en prend la tĂȘte, Twitter devient objectivement un outil politique de l’extrĂȘme droite », dĂ©clare Marie Peltier dans un tweet.

MĂȘme son de cloche du cĂŽtĂ© des annonceurs publicitaires. Les marques redoutent que Twitter devienne une zone de non-droit, oĂč les messages haineux et la dĂ©sinformation prolifĂšrent. Le constructeur automobile General Motors a d’ailleurs suspendu ses publicitĂ©s sur Twitter en attendant des signaux rassurants de la part d’Elon Musk.

Hausse des inscriptions sur Mastodon


Dans ce contexte, le hashtag #TwitterMigration s’est progressivement popularisĂ©. Comme on peut le voir sur Twitter, la plupart des utilisateurs qui se dĂ©tournent du rĂ©seau social migrent vers Mastodon, une alternative open source et dĂ©centralisĂ©e nĂ©e en 2016.

Un jour aprĂšs l’entrĂ©e d’Elon Musk dans les locaux de Twitter, Mastodon a en effet enregistrĂ© un pic de nouveaux entrants. Le rĂ©seau social a enregistrĂ© « plus de 70 000 inscriptions rien qu’hier », soit 24 heures aprĂšs le rachat. Cet afflux d’usagers a mĂȘme provoquĂ© un bref dysfonctionnement des serveurs.

« Certains serveurs Mastodon ont subi une trĂšs forte charge ces derniers jours en raison de l’extrĂȘme augmentation du nombre d’utilisateurs », explique le compte Twitter de Mastodon.

Mastodon, le réseau social décentralisé

CrĂ©Ă© par le dĂ©veloppeur allemand Eugen Rochko, Mastodon est pensĂ© comme une alternative Ă  Twitter. AprĂšs avoir crĂ©Ă© un compte, les utilisateurs peuvent publier des “Toot“, ou des “Pouet” en français, l’équivalent des tweets. Sans surprise, le rĂ©seau social est accessible sur mobile et sur ordinateur. De ce cĂŽtĂ©-lĂ , Mastodon est similaire Ă  un site comme Twitter, Facebook ou Instagram.

NĂ©anmoins, Mastodon est trĂšs diffĂ©rent des autres plates-formes. Le rĂ©seau social est en effet composĂ© d’une sĂ©rie de serveurs dĂ©centralisĂ©s. Ces serveurs sont crĂ©Ă©s et gĂ©rĂ©s directement par les internautes. Chaque serveur concerne une thĂ©matique particuliĂšre, comme le gaming, le cinĂ©ma ou l’activisme. On y trouve aussi un serveur gĂ©nĂ©raliste, mastodon.social. Lors de l’inscription, vous devez choisir quel serveur vous souhaitez rejoindre. Pour rejoindre certaines communautĂ©s, il faut s’inscrire sur une liste d’attente.

« Chaque serveur est géré par une organisation ou une personne indépendante », explique Mastodon sur son site Web.

En clair, Mastodon est composĂ© d’une sĂ©rie de petits rĂ©seaux sociaux, autogĂ©rĂ©s par les internautes. La plate-forme fonctionne un peu de la mĂȘme façon qu’un forum traditionnel, avec des sous-sections et des topics. Les serveurs sont indĂ©pendants les uns des autres, mais ils peuvent communiquer entre eux.

« Vous pouvez facilement dĂ©placer votre profil sur un autre serveur Ă  tout moment sans perdre d’abonnĂ© », dĂ©taille Mastodon.

Une plate-forme open source
Sur Mastodon, il n’y a pas d’algorithmes de recommandation qui contrĂŽlent ce qui apparaĂźt sur votre Ă©cran. Sur le fil d’actualitĂ©s, on trouve tout simplement tous les messages publiĂ©s par les membres des serveurs rejoints. De plus, la plate-forme est open source et Ă  but non lucratif. Elle ne collecte pas les donnĂ©es personnelles de ses membres, n’affiche pas de publicitĂ©s, ne propose pas d’abonnements payants et n’impose pas de systĂšme de modĂ©ration des contenus. En effet, chaque serveur a ses propres rĂšgles. Ce sont les internautes qui appliquent leur propre systĂšme de modĂ©ration. Évidemment, Mastodon a Ă©dictĂ© des principes gĂ©nĂ©raux pour Ă©viter les abus.

Avec cette approche originale, la plate-forme pourrait sĂ©duire les utilisateurs de Twitter opposĂ©s Ă  la prise de contrĂŽle d’Elon Musk. Conscient de l’opportunitĂ©, Mastodon a d’ailleurs multipliĂ© les pics Ă  l’encontre du milliardaire dans une sĂ©rie de tweets :

« Notre vision des rĂ©seaux sociaux est qu’ils ne peuvent pas ĂȘtre achetĂ©s et contrĂŽlĂ©s par le premier milliardaire venu. Notre capacitĂ© Ă  communiquer entre nous sur Internet ne peut pas ĂȘtre soumise aux caprices d’une entreprise commerciale ».

Une menace pour Twitter ?

Plus complexe qu’une plate-forme comme Twitter, Mastodon risque fort de dĂ©contenancer les utilisateurs lambda. Le fonctionnement du rĂ©seau, avec ce florilĂšge de serveurs avec des rĂšgles diffĂ©rentes, est plutĂŽt difficile Ă  apprĂ©hender. Il faut un long temps d’adaptation pour prendre ses marques et naviguer entre les diffĂ©rentes communautĂ©s.

De plus, Mastodon donne beaucoup de pouvoirs aux administrateurs, ces internautes qui gĂšrent les serveurs. Si ces gestionnaires dĂ©cident de supprimer un serveur, ou un utilisateur, il n’y a pas de recours possible. C’est un peu la porte ouverte Ă  tous les abus, surtout si le nombre d’usagers explose Ă  la hausse.

C’est pourquoi on estime que Mastodon ne reprĂ©sente pas une vĂ©ritable menace pour un gĂ©ant comme Twitter. Avec son fonctionnement dĂ©centralisĂ©, le rĂ©seau social s’adresse essentiellement aux geeks. Comme le note The Guardian, « bon nombre des principaux utilisateurs de Mastodon sont des experts en technologie ».

Actuellement, Mastodon revendique plus de trois millions de comptes utilisateurs dans le monde. On est loin des 326 millions d’utilisateurs recensĂ©s par Twitter.

Florian Bayard
Journaliste

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :