✹💞💕TOUT SAVOIR SUR L’INTIMITÉ ✹💞💕

6 Positions pour atteindre l’Orgasme FĂ©minin

L’orgasme est une rĂ©ponse physiologique qui apparaĂźt lors de la phase maximale de l’excitation sexuelle, que l’on associe Ă  la jouissance et donc au plaisir suprĂȘme. Chez la femme, il se traduit physiquement par des contractions musculaires au niveau du vagin et par une rĂ©tractation du clitoris, ainsi que par une augmentation du rythme cardiaque. NĂ©anmoins, toutes les femmes ne ressentent pas la mĂȘme chose lorsqu’elles atteignent la jouissance. En effet, l’orgasme est le rĂ©sultat de la combinaison de plusieurs facteurs physiques et psychologiques.On peut donc expĂ©rimenter diffĂ©rentes sortes de jouissance, avec plus ou moins d’intensitĂ©, ceux-ci variant selon les personnes et les contextes. Une fois l’orgasme atteint, des hormones sont libĂ©rĂ©es dans le corps, qui procurent une sensation de bien-ĂȘtre, d’apaisement et de dĂ©tente. Enfin, l’orgasme peut ĂȘtre atteint seule (on parle alors de masturbation),ou lors d’un rapport sexuel, qu’il y ait pĂ©nĂ©tration ou non.

La reine fiĂšre
Lui est allongé sur le dos ou un peu redressé et en appui sur les avant-bras, vous le chevauchez en lui tournant le dos. Penchez-vous légÚrement en avant pour stimuler le point G et prenez appui sur les jambes de votre partenaire.

Pourquoi ça marche : grĂące au fameux point G, la clĂ© de l’orgasme.

La danse du missionnaire
Ne sous-estimez plus la position la plus faussement bateau du kamasutra et testez cette version amĂ©liorĂ©e. Vous ĂȘtes allongĂ©e, votre partenaire est allongĂ©e sur vous. Contractez les fesses, soulevez-les et entamez une petite danse circulaire avec votre bassin. Qui a dit que le missionnaire Ă©tait plan-plan ?

Pourquoi ça marche : parce que mĂȘme s’il a le dessus, c’est vous qui menez la danse.

La déesse
Mettez-vous à califourchon sur votre partenaire assis jambes écartées sur votre lit ou par terre. Refermez vos jambes autour de sa taille et imprimez le rythme.

Pourquoi ça marche : parce que vous maßtrisez tout et que votre clitoris est super-stimulé.

L’andromaque
Vous ĂȘtes Ă  califourchon sur votre partenaire allongĂ© sur le dos et c’est vous qui effectuez les mouvements de va-et-vient.

Pourquoi ça marche : sans compter le plaisir de dominer, l’Andromaque permet une pĂ©nĂ©tration profonde et maĂźtrisĂ©e et des caresses ciblĂ©es.

L’alignement
Vous ĂȘtes allongĂ©e, jambes tendues et resserrĂ©es sur votre partenaire qui est exactement dans la mĂȘme position que vous et vous fait face. Ondulez Ă  volontĂ©. Pour votre jules aussi, c’est banco : la position de vos jambes resserrent les parois vaginales autour de son sexe et facilite son orgasme, on va quand mĂȘme pas se la jouer solo.

Pourquoi ça marche : Le corps à corps bien sûr, qui stimule votre clitoris.

La levrette
Vous ĂȘtes Ă  quatre pattes, lui derriĂšre vous. Si le manque de contact avec le corps de votre amant vous frustre, enchaĂźnez avec une levrette couchĂ©e (vous sur le ventre, lui sur vous).
Pourquoi ça marche : outre l’excitante satisfaction de  » faire l’amour comme des bĂȘtes  » qu’elle apporte, la levrette permet une pĂ©nĂ©tration trĂšs profonde, avis aux vaginales.

Dr.Auguste

Le PET Vaginal



D’abord, mĂȘme si le terme scientifique et latin est bien «flatus vaginalis» (oui, oui, flatulence vaginale), arrĂȘtons de parler de «frout» (contraction entre «fouffe» et «prout»), de «pet de fouffe» ou de «prouts de chatte». Car «le terme de pet n’est pas approprié», explique auprĂšs de BuzzFeed la docteure BĂ©atrice Guigues, vice-prĂ©sidente du (CNGOF).Tout simplement parce que «ça n’a rien Ă  voir avec des fermentations ni des gaz: c’est de l’air qui pĂ©nĂštre dans le vagin et qui s’évacue, tout simplement».
Mais alors pourquoi font-ils du bruit (au lieu d’ĂȘtre aussi silencieux que votre respiration, du moins quand vous n’avez pas le nez bouchĂ©)? «Quand de l’air pĂ©nĂštre dans un endroit clos, il faut bien qu’il en ressorte. Et si l’orifice est un peu fermĂ©, cela produira un son, un peu comme un instrument de musique», dĂ©crit avec poĂ©sie la gynĂ©cologue.

2. Ce n’est pas dĂ©goĂ»tant.
Donc, mĂȘme si le bruit fait penser au pet, il faut radicalement distinguer ce phĂ©nomĂšne d’air qui est expulsĂ© du vagin de la flatulence.
«Les personnes peuvent ĂȘtre gĂȘnĂ©es en raison d’un phĂ©nomĂšne psychologique d’association. L’élĂ©ment sonore peut susciter une rĂ©action de dĂ©goĂ»t car il peut ĂȘtre Ă©vocateur d’un pet et de l’excrĂ©tion (tout comme les bruits de mastication qui sont associĂ©s sur le plan sonore Ă  des bruits de sphincter). La localisation, au niveau du siĂšge, peut aussi ĂȘtre Ă©vocatrice de l’impuretĂ©, de la saletĂ©. Mais ce sont des associations culturelles.»
Retenez donc que les pets vaginaux n’ont rien de sale.

3. C’est inodore.
D’ailleurs, si de l’air sort de votre vagin ou de celui de votre partenaire, il ne sentira pas mauvais. «C’est complĂštement inodore».

4. Et ça arrive à toutes les femmes.
Bon, maintenant que vous savez qu’il n’y a rien de gĂȘnant Ă  ce que de l’air sorte de votre vagin, vous pouvez continuer Ă  relativiser en vous disant que ça arrive Ă  toutes les femmes. Quel que soit leur Ăąge. «C’est un phĂ©nomĂšne relativement banal»

5. Ça arrive surtout pendant les rapports sexuels.
Et ce petit bruit se fait particuliĂšrement entendre dans les moments intimes. «Pendant le rapport sexuel, le vagin augmente en taille».ForcĂ©ment, cela augmente la possibilitĂ© que de l’air y entre: plus on ouvre, plus l’air pĂ©nĂštre.
«Lorsque la femme est excitĂ©e, sa cavitĂ© vaginale se dilate.Cela peut produire un appel d’air.» Puis, tout simplement, «une fois que l’air est entrĂ© et si le vagin se contracte, pour une raison mĂ©canique ou un manque d’excitation, il va y avoir une expulsion d’air», ajoute le sexologue. Et si un pĂ©nis, des doigts ou un sextoy s’y trouvent aussi, cela produira un effet de pression qui peut le faire ressortir de maniĂšre plus ou moins bruyante.

6. Mais ça n’est pas forcĂ©ment une question de position.
Vous vous demandez maintenant s’il y a des positions Ă  Ă©viter. «Tous les vagins ne se ressemblent pas, cela dĂ©pend de la morphologie particuliĂšre du vagin de chaque personne. Et c’est moins une question de position que de type de manipulation. Exemple: «Si vous faites un mouvement en ciseaux avec les doigts, l’introduction d’air est plus probable que si vous introduisez un ou deux doigts dans le vagin sans faire ce type de mouvement. Idem si vous soufflez de l’air dans le vagin lors d’un rapport buccogĂ©nital.» Logique.

7. Ça peut aussi ĂȘtre une question de musculature.
Si toutes les femmes ont dĂ©jĂ  Ă©vacuĂ© de l’air de leur cavitĂ© vaginale, «le phĂ©nomĂšne d’expulsion d’air par le vagin est d’autant plus probable que le vagin est hypotonique.La trĂšs grosse majoritĂ© des femmes concernĂ©es sont celles qui ont effectivement un pĂ©rinĂ©e plutĂŽt faible.»
La plupart sont des jeunes femmes qui ont accouchĂ© par voie basse, surtout celles «qui ont eu un gros bĂ©bĂ© et un accouchement long et difficile». Paradoxe: les grandes sportives risquent elles aussi d’avoir un pĂ©rinĂ©e peu musclĂ©. Certains sports fragilisent en effet cette rĂ©gion. C’est le cas de la course Ă  pied, de la gymnastique tonique ou mĂȘme des abdos, car les impacts et pressions abdominales vont abĂźmer le muscle du pĂ©rinĂ©e et le rendre moins performant. Idem pour certaines femmes constipĂ©es de maniĂšre chronique: «les efforts de poussĂ©es abdominales rĂ©pĂ©tĂ©s sur leur plancher pelvien» pour aller Ă  la selle vont fragiliser leur pĂ©rinĂ©e. Sans oublier toutes celles qui n’ont pas un pĂ©rinĂ©e tonique de base.

8. Qui dit pet vaginal ne dit pas problÚme médical.
Attention, «il ne faut pas croire que, si votre vagin fait du bruit, c’est forcĂ©ment que vous avez un problĂšme de tonicitĂ© du pĂ©rinĂ©e», rappelle la vice-prĂ©sidente du CNGOF. «C’est un phĂ©nomĂšne purement naturel. Il ne faut surtout pas dramatiser ni s’imaginer que c’est le premier signe d’un relĂąchement morbide de la musculature vaginale»,

9. Le cycle menstruel peut influer sur les pets vaginaux.
Surtout, comme le fait remarquer que «la musculature pĂ©rinĂ©ale est hormonodĂ©pendante». Plus prĂ©cisĂ©ment, «certaines femmes ressentent une faiblesse pĂ©rinĂ©ale passagĂšre lors de l’ovulation ou pendant leurs rĂšgles».

10. Un passage chez le kiné peut faire du bien.
Si toutefois ces bruits vaginaux ont lieu frĂ©quemment, mĂȘme au repos, et s’ils sont associĂ©s Ă  d’autres gĂȘnes, comme des fuites urinaires et un manque de sensation pendant les rapports ou de l’eau qui rentre dans votre vagin quand vous prenez un bain ou allez Ă  la piscine, il est conseillĂ© de faire de la gymnastique pĂ©rinĂ©ale «pour (re)prendre conscience des muscles entourant le vagin.»
Il n’existe pas d’exercice spĂ©cifique, prĂ©cise la kinĂ©, qui conseille de consulter un kinĂ© spĂ©cialiste avant de faire les exercices chez soi, tout simplement parce que «les femmes connaissent mal leur pĂ©rinĂ©e, donc certaines vont plus contracter les fessiers ou le ventre plutĂŽt que le pĂ©rinĂ©e».

11. Vous pouvez aussi utiliser des boules de geisha.

Vous pouvez aussi vous procurer des boules de geisha spĂ©cialement conçues pour la rĂ©Ă©ducation pĂ©rinĂ©ale qui vous permettront de faire cette gymnastique Ă  la maison. Il peut s’agir de «simplement placer la boule dans le vagin et de faire les choses du quotidien chez soi; une boule de geisha contient en effet une petite bille qui, quand elle s’entrechoque avec la boule, provoque une vibration, ce qui amĂšne Ă  une contraction pĂ©rinĂ©ale rĂ©flexe.
Le fait de marcher, se baisser, s’asseoir, se relever provoquera donc ces contractions rĂ©flexes». Autre exercice possible, Ă  rĂ©pĂ©ter 30 fois, en position assise ou allongĂ©e: «Placer la boule de geisha et contracter son pĂ©rinĂ©e fort pendant 6 secondes, relĂącher 12 secondes.»

12. Et il ne tient qu’à vous d’en faire un jeu sexuel.
Et puisqu’on parle de boules de geisha, parlons encore une fois de sexe. «Il n’y a pas de fatalitĂ© Ă  associer air expulsĂ© du vagin et flatulence», ponctue le professeur de sexologie. AprĂšs tout, vos mains aussi peuvent produire des bruits semblables au pet mais vous n’ĂȘtes pas pris-e d’un haut-le-cƓur Ă  chaque fois que vous voyez un doigt s’approcher de vous!
«C’est aux amoureux de recontextualiser cela de maniĂšre plus appĂ©tissante. On pourrait associer ce bruit au son d’une bouteille de champagne que l’on dĂ©bouche: c’est moins pĂ©joratif et plus savoureux.» Autre possibilitĂ©: «Provoquer ce bruit lors de jeux Ă©rotiques en soufflant dans le vagin de sa partenaire par exemple.»

IMPORTANT: Que l’on se rassure, le pet vaginal n’a de point commun avec son homologue anal que son manque de discrĂ©tion. Ici, pas de trouble digestif ni d’odeur nausĂ©abonde.Juste de l’air, rien que de l’air.

Dr.Auguste

LA CIRCONCISION



S’il est un sujet sensible pour les hommes, c’est bien la circoncision.
AssimilĂ©e par certains Ă  une mutilation sexuelle, considĂ©rĂ©e par d’autres comme un rituel religieux ancestral et incontournable, la circoncision est appelĂ©e par les chirurgiens une posthectomie, rĂ©alisĂ©e pour des raisons mĂ©dicales bien prĂ©cises.
Le geste chirurgical correspond anatomiquement Ă  l’ablation du prĂ©puce, la partie du fourreau de la verge qui recouvre le gland au repos et qui au moment de l’Ă©rection se rĂ©tracte pour permettre que le gland se dĂ©callote. Le prĂ©puce est constituĂ© de deux faces, l’une extĂ©rieure cutanĂ©e et l’autre interne muqueuse.

La circoncision remonte Ă  l’Egypte pharaonique, soit 2000 ans avant JĂ©sus-Christ.Il s’agissait alors d’un rituel de purification, Ă  visĂ©e hygiĂ©nique, notamment pour les gens du dĂ©sert (lorsque le gland n’est pas dĂ©calottĂ© et lavĂ©, il se produit une accumulation de smegma, cette matiĂšre blanchĂątre qui contient des cellules mortes et des sĂ©crĂ©tions, prĂ©sente au niveau du sillon Ă  la base du gland. Sa macĂ©ration peut ĂȘtre l’origine de lĂ©sions infectĂ©es voire de transformation en cancer).
La circoncision a ensuite Ă©tĂ© reprise par les religions juive (oĂč elle a lieu le huitiĂšme jour, en symbole d’attachement Ă  la religion) et musulmane (oĂč elle n’est pas spĂ©cifiquement Ă©crite dans le Coran mais dans les Ă©crits ultĂ©rieurs, ou Hadiths, du prophĂšte Mahomet, par une sunna (source de droit islamique). Elle est rĂ©alisĂ©e gĂ©nĂ©ralement plus tard, une fois la propretĂ© acquise, et reste trĂšs fortement ancrĂ©e dans la population de culture musulmane.

Quelle est la diffĂ©rence avec l’opĂ©ration chirurgicale appelĂ©e posthectomie ?

Le but est le mĂȘme puisqu’il consiste Ă  retirer le prĂ©puce mais la raison est diffĂ©rente : la posthectomie est le geste que les chirurgiens exĂ©cutent, pour des raisons mĂ©dicales (difficultĂ©s ou impossibilitĂ©s de dĂ©calottage, comme avec le phimosis, inflammation chronique avec douleurs, lĂ©sions cutanĂ©es chroniques).
La circoncision rituelle est rĂ©alisĂ©e classiquement sans anesthĂ©sie et par un mohel au huitiĂšme jour dans la religion juive, et par un mĂ©decin ou un prĂ©posĂ© en gĂ©nĂ©ral dans la petite enfance dans la religion musulmane. Il ne s’agit pas d’une intervention chirurgicale, les points de sutures ne sont pas effectuĂ©s, la cicatrisation est donc plus longue et la qualitĂ© du geste chirurgical n’est bien sĂ»r pas la mĂȘme qu’avec un chirurgien, aboutissant Ă  l’obligation d’une prise en charge mĂ©dicale dans certains pays.
En effet, il y a davantage de complications, telles que les adhĂ©rences, les fistules, les hĂ©morragies, les infections et mĂȘme le dĂ©cĂšs, lorsque les conditions d’hygiĂšne ne sont pas remplies. En AlgĂ©rie, par exemple, le geste doit dĂ©sormais ĂȘtre rĂ©alisĂ© en milieu mĂ©dical.

L’Ă©jaculation, chez un homme circoncis est :

A peu prĂšs pareille que chez un homme non circoncis.

Un homme circoncis garde une Ă©jaculation parfaitement normale. La circoncision n’y change pas grand-chose. Ainsi, ce n’est pas une solution Ă  l’Ă©jaculation trop rapide, et cela n’accĂ©lĂšre pas non plus l’Ă©jaculation.

La circoncision et le sida :

Un homme circoncis a un peu moins de risques d’attraper le sida au cours d’un rapport sexuel s’il n’utilise pas de prĂ©servatif. La circoncision diminue la surface de muqueuse de la zone sexuelle. Or ce sont les muqueuses qui peuvent laisser entrer dans le corps le virus du sida. C’est pourquoi les hommes circoncis sont un peu moins rĂ©ceptifs au virus du sida. Cela dit, « un peu moins » ne signifie absolument pas qu’ils soient Ă  l’abri de cette maladie. Ils doivent donc utiliser systĂ©matiquement des prĂ©servatifs en cas de relation sexuelle de passage, ou avec une personne dont ils ne connaissent pas les rĂ©sultats du test de dĂ©pistage.

La circoncision et les sensations sexuelles :

La circoncision, entraĂźnant une cicatrice, peut donner quelques problĂšmes de douleurs ou de gĂȘne chez certains hommes.

La plupart des hommes circoncis ont les mĂȘmes sensations sexuelles que les hommes non circoncis. Cependant, comme pour chaque intervention chirurgicale, la cicatrice peut ĂȘtre Ă  l’origine d’une gĂȘne ou de douleurs qui peuvent persister. Mais ce cas est rare.

Les associations anti-circoncision :

Elles reprochent aux adultes de mutiler des enfants qui n’ont rien demandĂ© et pensent que tant que la circoncision continuera, l’excision ne sera pas Ă©radiquĂ©e.

Il existe des associations « anti-circoncision ». Elles estiment qu’il n’est pas normal d’ĂŽter le prĂ©puce d’un enfant. C’est Ă  lui de dĂ©cider plus tard s’il a vraiment envie de se faire circoncire. Ces associations estiment ce geste « barbare » et pensent qu’il est indispensable que cette pratique cesse pour que cessent aussi les excisions des fillettes.

La circoncision, c’est bon pour l’hygiĂšne :

C’Ă©tait sans doute vrai pour les pays chauds oĂč l’eau n’Ă©tait pas facilement disponible, mais en France au 21e siĂšcle, l’hygiĂšne n’est plus un argument valable !

La notion de meilleure hygiĂšne est revendiquĂ©e comme argument pour la circoncision. Pourtant, Ă  notre Ă©poque oĂč l’on peut se doucher tous les jours, il suffit de dĂ©calotter pour bien laver cette zone sensible ! Il est vrai que la pratique de la circoncision est apparue dans les pays chauds oĂč l’eau Ă©tait rare et prĂ©cieuse et que l’hygiĂšne pouvait, Ă  l’Ă©poque, laisser Ă  dĂ©sirer !

10) La circoncision, en tant qu’opĂ©ration :

Fait trĂšs mal, c’est pourquoi les chirurgiens qui la font pratiquent une anesthĂ©sie.

Couper un bout de peau, ca fait mal ! Les chirurgiens font donc une anesthĂ©sie. Pourtant, pour les nouveaux-nĂ©s, on pratique parfois sans anesthĂ©sie, en tablant sur la rapiditĂ© et le fait qu’ils n’en auront pas le souvenir !

Il arrive qu’on fasse une circoncision pour motifs mĂ©dicaux.

Oui, quand par exemple le prĂ©puce trop serrĂ© empĂȘche de dĂ©calotter.

RISQUES ET COMPLICATIONS
Dans la majoritĂ© des cas, l’intervention qui vous est proposĂ©e se dĂ©roule sans complication. Cependant, tout acte chirurgical comporte un certain nombre de risques et complications dĂ©crits ci-dessous :

Certaines complications sont liĂ©es Ă  votre Ă©tat gĂ©nĂ©ral et Ă  l’anesthĂ©sie ; elles vous seront expliquĂ©es lors de la consultation prĂ©-opĂ©ratoire avec le mĂ©decin anesthĂ©siste ou le chirurgien et sont possibles dans toute intervention chirurgicale.
Les complications directement en relation avec l’intervention sont rares mais possibles :

Saignement ou hĂ©matome aprĂšs l’intervention pouvant dans certains cas nĂ©cessiter des soins locaux, voire une rĂ©intervention.
Retard de cicatrisation ou infection de la cicatrice nécessitant des soins locaux parfois prolongés.
Cicatrice douloureuse, gĂȘnante ou inesthĂ©tique.
Diminution de la sensibilité lors des rapports sexuels.
Exceptionnellement, blessure du gland ou de l’urùtre.
Il est rappelĂ© que toute intervention chirurgicale comporte un certain nombre de risques y compris vitaux, tenant Ă  des variations individuelles qui ne sont pas toujours prĂ©visibles. Certaines de ces complications sont de survenue exceptionnelle et peuvent parfois ne pas ĂȘtre guĂ©rissables.

Au cours de cette intervention, le chirurgien peut se trouver en face d’une dĂ©couverte ou d’un Ă©vĂ©nement imprĂ©vu nĂ©cessitant des actes complĂ©mentaires ou diffĂ©rents de ceux initialement prĂ©vus, voire une interruption du protocole prĂ©vu.

IMPORTANT: Votre urologue se tient Ă  votre disposition pour tout renseignement.

Dr.Auguste

Positions Idéales pour tomber Enceinte.

Existe-t-il une position idéale pour tomber enceinte?


Non : il s’agit d’un MYTHE.

Mais,encore une fois, on peut tenter la chance en Ă©vitant d’avoir la gravitĂ© contre nous. C’est dire qu’il est de bon augure de privilĂ©gier les positions qui permettront d’amener le sperme le plus prĂšs du col de l’utĂ©rus. Bien sĂ»r, les spermatozoĂŻdes sont de vrais bons nageurs qui savent se mouvoir dans toutes les directions, puisqu’ils sont dirigĂ©s par des signaux chimiques.
Mais, bon, pourquoi ne pas leur faciliter la tĂąche?

La position du missionnaire (la femme est allongĂ©e sur le dos et l’homme est au-dessus) est une des meilleures mĂ©thodes pour concevoir un bĂ©bĂ©, car elle permet une pĂ©nĂ©tration maximale et place les spermatozoĂŻdes Ă  l’entrĂ©e de l’utĂ©rus.

Pour rendre cette position encore plus efficace, la femme peut placer un oreiller sous ses hanches, pour soulever son bassin.

La levrette
Cette position est Ă©galement l’une des plus recommandĂ©es pour tomber enceinte. En effet, la levrette permet le dĂ©pĂŽt de sperme juste au niveau du col de l’utĂ©rus, ce qui contribue Ă  augmenter les chances de conception.

Dans cette position, la femme est à quatre pattes et l’homme est derriùre.

La cuillĂšre
Dans cette position, les deux partenaires sont allongĂ©s sur le cĂŽtĂ©, l’homme derriĂšre, et les jambes de la femme lĂ©gĂšrement repliĂ©es.

Là aussi, la position de la cuillÚre réunit les deux critÚres qui favorisent la conception : un angle de pénétration idéal qui permet de retenir plus de spermatozoïdes au fond du vagin et une pénétration maximale.

La table des délices
Dans la position de la table des dĂ©lices, la femme est allongĂ©e sur une table, sur le dos, Ă  hauteur du pĂ©nis de l’homme qui est debout face Ă  elle.

Les jambes de la femme peuvent enlacer la taille de l’homme ou ĂȘtre posĂ©es sur ses Ă©paules.

L’acrobate
La position de l’acrobate est une position que seuls les plus souples pourront maitriser !

Mais dans l’acrobate, la pĂ©nĂ©tration est profonde et la gravitĂ© donnera un coup de pouce aux spermatozoĂŻdes : alors que l’homme est assis, la femme s’assoie Ă  califourchon sur lui en se penchant en arriĂšre.

La brouette thaĂŻlandaise
Dans la famille des prouesses physiques, voilà encore une position qui allie souplesse et sensations fortes, tout en permettant aux spermatozoïdes de profiter de la gravité.

Dans la brouette thaïlandaise, l’homme est debout et maintient sa partenaire, qui fait le poirier face à lui, par les chevilles.

La fleur éclatée
Dans la position de la fleur Ă©clatĂ©e, la femme s’allonge sur le dos pour ramener ses genoux au niveau de sa poitrine tandis que l’homme s’agenouille devant elle. Cette position rĂ©unit toutes les conditions nĂ©cessaires pour concevoir un enfant.

En effet, une pĂ©nĂ©tration profonde et la force de gravitĂ© attirent les spermatozoĂŻdes vers le col de l’utĂ©rus, tout en augmentant les chances d’orgasme chez la femme (ce qui provoque des spasmes qui aident le transport des spermatozoĂŻdes vers le col de l’utĂ©rus).

La position du tigre
Dans la position du tigre, ou union du tigre, la femme est allongĂ©e sur le dos tandis que l’homme se positionne sur elle, comme pour un missionnaire. La femme positionne alors ses jambes devant les bras de son partenaire entre le coude et l’épaule.

L’homme est alors comme retenu par les jambes de sa partenaire et doit intensifier ses mouvements.

AprĂšs l’éjaculation, il est prĂ©fĂ©rable que la femme reste allongĂ©e, ce qui est tout Ă  fait confortable dans cette position.

La barre et le bambou
La barre et le bambou est, comme la position du tigre, une amĂ©lioration de la position du missionnaire qui lui ajoute la pose de l’une des jambes de la femme sur l’épaule de son partenaire.

Cette position favorise la conception grĂące Ă  un angle de pĂ©nĂ©tration idĂ©al, une pĂ©nĂ©tration maximale et une position confortable pour la femme qui lui permet de rester allongĂ©e aprĂšs l’acte.

La colline aux mille merveilles
Aussi appelĂ©e position de l’élĂ©phant, la colline aux mille merveilles permet au sperme d’entrer directement en contact avec le col de l’utĂ©rus.

La femme est allongĂ©e sur le ventre, un coussin sous ses hanches, pour surĂ©lever le bassin, et Ă©carte lĂ©gĂšrement les jambes. L’homme quant Ă  lui, est Ă  genoux.

Marie Danielle Auguste

Éjaculation ne veut pas dire orgasme



On associe souvent l’Ă©jaculation avec l’orgasme, mais il peut arriver, dans certains cas, que l’un soit dissociĂ© de l’autre. Un homme peut avoir un orgasme sans Ă©jaculation et vice-versa. Dans le premier cas, il se peut que ce soit une malformation organique oĂč le sperme est propulsĂ© dans la vessie au lieu de vers l’extĂ©rieur (Ă©jaculation rĂ©trograde). L’Ă©jaculation sans orgasme est souvent reliĂ©e Ă  un « orgasme manquĂ© » oĂč l’homme est dĂ©concentrĂ© au mauvais moment et dont l’Ă©jaculation se produit mĂȘme si le systĂšme nerveux n’a pas suivi.

L’orgasme pendant l’amour est plus satisfaisant
Une Ă©tude a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e sur la diffĂ©rence qui existe entre l’orgasme par la masturbation et celui obtenu lors d’une relation sexuelle. Les chercheurs ont mesurĂ© le taux de prolactine sĂ©crĂ©tĂ©e aprĂšs l’orgasme lors des deux situations et il semblerait que la quantitĂ© de cette hormone reliĂ©e Ă  l’excitation soit quatre fois plus Ă©levĂ©e lors du coĂŻt. Donc, l’orgasme pendant l’amour serait quatre fois plus satisfaisant pour l’homme que celui obtenu manuellement.

De courte durée
L’orgasme masculin est relativement de courte durĂ©e. GĂ©nĂ©ralement, il ne dure qu’entre cinq et vingt secondes comparativement Ă  la femme qui peut ressentir son orgasme jusqu’Ă  soixante secondes!

La quantité de sperme
En moyenne, l’homme Ă©jacule la quantitĂ© d’une cuillĂšre Ă  soupe. Le volume peut varier selon le nombre de jours d’abstinence, mais aprĂšs six jours sans Ă©jaculation, la quantitĂ© de sperme n’augmente plus. La pornographie fait rĂȘver plusieurs hommes sur la possibilitĂ© d’Ă©jaculer une quantitĂ© phĂ©nomĂ©nale de sperme mais la rĂ©alitĂ© est tout autre. PremiĂšrement parce que c’est du cinĂ©ma, donc, arrangĂ© avec le gars des vues mais aussi parce que la surabondance de sperme lors de l’Ă©jaculation peut ĂȘtre un signe d’une inflammation de la prostate nommĂ©e spermatorrhĂ©e.

La capacité multi-orgasmique, pas toujours à point
Contrairement Ă  la femme, l’homme n’a pas une grande capacitĂ© multi-orgasmique. AprĂšs l’Ă©jaculation, l’homme a besoin d’un temps de repos qui varie selon l’Ăąge ou l’intensitĂ© de la relation sexuelle. Il semblerait que seulement entre 15 et 20% y arrivent mais beaucoup de pratique de type tantriques est nĂ©cessaire. Vaut mieux profiter de cette pĂ©riode rĂ©fractaire afin de reprendre des forces pour une prochaine fois…

Une jouissance plus centrée
Les sensations de l’orgasme masculin se font sentir de façon plutĂŽt centralisĂ©es. Contrairement Ă  la femme qui ressent habituellement son orgasme Ă  travers tout son corps, l’homme le perçoit davantage au niveau de ses organes gĂ©nitaux.

Le point P
« P » pour prostate donc on parle ici d’orgasme prostatique. Faisant rĂ©fĂ©rence au fameux point G chez la femme, le point P semble ĂȘtre reliĂ© Ă  un orgasme d’une grande intensitĂ© chez l’homme. Il est possible d’y arriver en introduisant (de façon douce et sensuelle!) son index dans l’anus pour ainsi atteindre la prostate et faire une sorte de massage. Il existe aussi des jouets sexuels spĂ©cialement conçus pour ce genre de pratique. Assurez-vous d’avoir son accord avant de vous lancer…

Les difficultĂ©s Ă  atteindre l’orgasme
Chez l’homme, la difficultĂ© Ă  atteindre l’orgasme peut survenir Ă  tout moment et plusieurs facteurs peuvent ĂȘtre en cause. Ils peuvent ĂȘtre reliĂ©s Ă  l’Ăąge, la maladie ou certains mĂ©dicaments, mais aussi Ă  diverses difficultĂ©s psychologiques dont le stress, l’anxiĂ©tĂ© de performance, le manque d’estime de soi et la dĂ©pression. Ce peut ĂȘtre aussi un manque d’excitation ou une baisse du dĂ©sir sexuel. N’hĂ©sitez pas Ă  rencontrer un ou une sexologue si cette difficultĂ© vous crĂ©e un malaise.

Dr.Auguste

HYGIÈNE avant et aprÚs les rapports sexuels



AVANT

Avant les rapports sexuels, il faut tout d’abord vous assurer d’ĂȘtre propre, non seulement pour vous, mais aussi pour votre partenaire. Votre partenaire ne veut pas sentir des odeurs de poisson pourrit quelque part. ‘’Pour une bonne hygiĂšne intime, il faut toujours porter des sous-vĂȘtements en coton, trĂšs important et ne jamais oublier de porter des protĂšge slips.’’
Avant chaque rapport sexuel, il faut se laver les mains, puisqu’elles sont nĂ©cessaires pour les caresses et d’autres attouchements plus intimes. Si votre partenaire a des batteries sur les mains et qu’il touche votre partie intime cela vous donnera des infections qui vous causeront des odeurs vaginales.

APRES

AprÚs le rapport sexuel, il faut avoir de trÚs bons réflexes pour éviter des infections.
Il faut savoir que le sperme contrebalance l’aciditĂ© vaginale normale. Le vagin peut retenir le sperme pendant deux Ă  trois jours voir mĂȘme plus, lorsque vous vous nettoyez il y a toujours le sperme qui reste Ă  l’intĂ©rieur du vagin, deux trois jours plus tard lorsque ce sperme commence Ă  sortir, il dĂ©gage une odeur pas trĂšs agrĂ©able. Il faut donc aprĂšs des rapports sexuels non protĂ©gĂ©s vous dĂ©barrasser le plus possible du sperme Ă  l’intĂ©rieur de votre vagin en faisant une douche vaginale profonde de prĂ©fĂ©rence avec de l’eau, pas d’autre produit juste de l’eau qui a un ph neutre.
Il est trĂšs important d’uriner aprĂšs les rapports sexuels, cela rĂ©duit les risques d’infection. Ne vous retenez donc pas Ă  boire un ou deux verres d’eau avant les rapports sexuels, cela vous aidera Ă  uriner plus facilement aprĂšs les rapports.
Le rapport sexuel frĂ©quent empĂȘche l’équilibre chimique du vagin Ă  revenir Ă  un PH normal ce qui peut Ă©galement provoquer des infections et des odeurs.
Évitez surtout tous rapports sexuels pendant vos rĂšgles. Pendant les rĂšgles, le vagin est trĂšs fragile, il est trĂšs sensible aux infections en cette pĂ©riode.

Dr.Auguste

Orgasme



L’orgasme est une sensation intense difficile Ă  dĂ©crire tant elle est diffĂ©rente pour chacun. Cependant, il existe des manifestations physiques qui ne trompent pas. Comment reconnaĂźtre un orgasme et quels sont les moyens d’atteindre cette jouissance sexuelle ?

Qu’est-ce qu’un orgasme ?
Chez l’homme comme chez la femme, l’orgasme est un ensemble de manifestations physiques et psychologiques qui surviennent Ă  la suite d’une forte stimulation sexuelle. Il s’agit du point d’orgue de l’excitation et du plaisir intense, le stade ultime qui nous apporte de la satisfaction et le sentiment d’avoir atteint le pallier maximum de notre dĂ©sir.

Il existe plusieurs formes d’orgasmes (vaginal, clitoridien, anal, etc.) selon la zone stimulĂ©e. On peut Ă©galement parler d’orgasmes multiples, lorsque plusieurs zones sont stimulĂ©es et que ces diffĂ©rents stimulis mĂšnent Ă  la jouissance. Lorsque l’on atteint l’orgasme, le corps produit certaines hormones et notamment des endorphines, qui procurent une sensation de bien-ĂȘtre et de relaxation. De mĂȘme, Ă  l’issue de la jouissance, le corps est dĂ©tendu et on ressent une sensation de somnolence lĂ©gĂšre.

L’orgasme fĂ©minin
Chez la femme, l’orgasme se traduit physiquement par des contractions musculaires au niveau du vagin et par une rĂ©tractation du clitoris, ainsi que par une augmentation du rythme cardiaque. NĂ©anmoins, toutes les femmes ne ressentent pas la mĂȘme chose lorsqu’elles atteignent la jouissance.

Nous l’avons vu, l’orgasme est le rĂ©sultat de la combinaison de plusieurs facteurs physiques et psychologiques. On peut donc expĂ©rimenter diffĂ©rentes sortes de jouissance, avec plus ou moins d’intensitĂ©, ceux-ci variant selon les personnes et les contextes. Il existe par exemple, pour la pĂ©nĂ©tration ou le cunilingus, des orgasmes vaginaux et/ou clitoridien, mais aussi des orgasmes anaux. Enfin, l’orgasme peut ĂȘtre atteint seule (on parle alors de masturbation), ou lors d’un rapport sexuel, qu’il y ait pĂ©nĂ©tration ou non.

L’orgasme masculin
On entend souvent dire que l’Ă©jaculation est le point d’orgue de la jouissance et correspond donc Ă  l’orgasme masculin. Pourtant, l’Ă©jaculation est une rĂ©ponse mĂ©canique du corps, un rĂ©flexe physiologique, une rĂ©ponse biologique du corps. Bien qu’elle soit gĂ©nĂ©ralement associĂ© Ă  l’orgasme, elle ne l’est mais pas nĂ©cessairement. Elle survient en effet Ă  la suite de l’Ă©rection, et est donc fortement liĂ©e Ă  l’excitation sexuelle. Mais elle n’est pas nĂ©cessairement liĂ©e Ă  l’orgasme.

Dans le cas d’une Ă©jaculation prĂ©coce, il est trĂšs rare que celle-ci soit accompagnĂ©e d’un plaisir intense, et donc d’un orgasme. L’orgasme masculin, lorsqu’il est synonyme d’Ă©jaculation, peut ĂȘtre la consĂ©quence d’une stimulation due Ă  une pĂ©nĂ©tration, une masturbation ou encore une fellation.

Comment réussir à jouir ?
La premiĂšre rĂšgle pour atteindre la jouissance est de rĂ©ussir Ă  lĂącher prise et Ă  faire le vide des Ă©motions nĂ©gatives dans sa tĂȘte. En effet, pour se concentrer sur son plaisir, il ne faut pas avoir l’esprit pris par des contrariĂ©tĂ©s, du stress ou de l’anxiĂ©tĂ©. Et l’orgasme a aussi un effet lĂ -dessus : lorsqu’il est atteint, le cerveau libĂšre des hormones aux effets relaxants et anti-dĂ©prĂ©sseurs.

De mĂȘme, il est important de stimuler rĂ©guliĂšrement son plaisir et d’ĂȘtre Ă  l’Ă©coute de sa libido. Ecoutez votre dĂ©sir et tĂąchez de le satisfaire, en expĂ©rimentant des pratiques sexuelles, des positions ou en mettant en scĂšne des fantasmes. Ceci vous permettra de mieux apprĂ©hender votre plaisir et d’atteindre plus facilement l’orgasme, que ce soit seule ou en couple. De mĂȘme, il est important de ne pas nĂ©gliger les prĂ©liminaires, qui permettent de prĂ©parer le corps avant les rapports et de faire monter l’excitation graduellement.

Quelle place pour l’orgasme dans le sexe ?
Un rapport sexuel ne doit pas ĂȘtre vĂ©cu comme une compĂ©tition ou une course Ă  l’orgasme. Il est en effet tout Ă  fait possible de prendre du plaisir sans atteindre la jouissance suprĂȘme, qui n’est pas systĂ©matique. Le plaisir ressenti lors d’un rapport sexuel, la passion et les sentiments Ă©changĂ©s suffisent parfois Ă  satisfaire les partenaires.

Si vous avez le sentiment que vous n’atteignez pas l’orgasme malgrĂ© des efforts rĂ©pĂ©tĂ©s, ne paniquez pas. Essayez de prendre du plaisir seul(e) : la masturbation est le meilleur moyen de dĂ©couvrir son corps et expĂ©rimenter des techniques sur soi. Vous pourrez alors mieux connaĂźtre vos zones Ă©rogĂšnes et la façon dont vous devez les stimuler pour atteindre la jouissance.


Dr.Auguste

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :